RDC : un atelier pour installer une commission consultative du règlement des conflits

Ouvert mercredi 24 janvier, l’atelier regroupe des chefs de chefferie, des administrateurs de territoire, de la société civile et d’autres structures.

 

Ils sont environ quatre-vingt-dix chefs traditionnels, administrateurs de territoire, société civile et autres structures, réunis à Bukavu (Sud-Kivu). C’est dans le cadre d’un atelier qui pour objectif d’installer une Commission consultative de règlement des conflits coutumiers, (CCRCC) provinciale.

La Commission aura pour mission de traiter les recours des sentences contestées par les CCRCC des secteurs et chefferies d’une part, et traiter les conflits qui affectent les leaders des chefferies d’autre part.

Pour le gouvernement provincial, « L’organisation de la CCRCC provinciale, constitue pour le gouvernement provincial du Sud-Kivu un grand ouf de soulagement tant qu’il est appelé à recevoir toutes les réclamations pour une solution durable de stabilisation de nos pouvoirs coutumiers à la base »,

Jusqu’au vendredi 26 janvier, les participants vont pouvoir renforcer leurs capacités en matière de gestion des conflits coutumiers, élire et installer les membres de la CCRCC provinciale du Sud-Kivu, enfin designer le représentant du Sud-Kivu au sein de la Commission consultative de règlement des conflits coutumiers nationale.

RDC : plusieurs morts enregistrés dans les inondations

Les fortes pluies qui se sont abattues dans la nuit de mardi 26 à mercredi 27 décembre, dans la province de Sud-Kivu et à Bukavu ont fait beaucoup de dégâts.

 

Une quarantaine de décès et de nombreux portés disparus après les fortes pluies abattues sur la majeure partie de la province du Sud-Kivu, dans la nuit du mardi 26 au mercredi 27 décembre. Celles-ci ont provoqué des coulées de boue dans cette région montagneuse de l’Est du pays.

La ville de Bukavu est dans la liste des endroits les plus touchés par les inondations qui ont touché la province du Sud-Kivu. Les autorités locales qui pointent du doigt les constructions anarchiques, révèle 21 morts. Les recherches se sont poursuivies mercredi dans différents quartiers toute la journée pour tenter de retrouver les survivants.

Du côté de la chefferie de Burhinyi, située à 80 kilomètres au sud-ouest de Bukavu, l’on note 21 décès. C’est la zone la plus touchée selon l’administrateur du territoire de Mwenga Mao Ishikitilo. La société civile du Sud-Kivu pointe du doigt les constructions anarchiques sous l’œil impuissant des autorités locales.

RDC : Denis Mukwege veut mettre fin à la guerre

Le candidat a la présidentielle de décembre 2023, a battu campagne samedi 25 novembre, à Bukavu, capitale provençale du sud-Kivu.

 

Denis Mukwegue a été accueilli en grande pompe à Bukavu samedi 25 novembre dernier. Le candidat à la magistrature, était dans son fief pour battre campagne ce week-end. Dans la capitale provençale du sud-Kivu, le Prix Nobel de la paix 2018a présenté son programme. Il promet de mettre fin à la guerre et de lutter contre la corruption dans son pays.

« Donnez-moi le pouvoir et je mettrai fin à la guerre, c’est la première chose à faire. Deuxièmement, nous allons éradiquer la famine. Et troisièmement, nous allons lutter contre les anti-valeurs qui affligent notre société. » demande Denis Mukwege.

« Pourquoi toute la nourriture que nous mangeons est-elle importée – alors que nous pouvons la cultiver nous-mêmes ? Et il n’y a pas d’usines. Nous devons travailler au développement de notre pays. Je pense que le Congo est un don que Dieu nous a fait et que nous, et les Congolais, doivent prendre ce pays et de l’amener au sommet. » déclare le candidat à ses partisans.

Durant son meeting samedi, il s’est engagé à « rendre aux Congolais leur dignité, leurs droits », critiquant au passage la dépendance du pays de quelque 100 millions d’habitants à l’aide étrangère, y compris militaire.