Campagne électorale : la CENCO préoccupée par la sécurité des candidats

CENCO

Campagne électorale : la CENCO préoccupée par la sécurité des candidats

La campagne électorale, la sécurisation des candidats… au menu de l’Assemblée plénière extraordinaire de la Conférence Épiscopale Nationale du Congo (CENCO). Marcel Utembi Tapa l’Archevêque de Kisangani a donné le go ce mardi 20 novembre 2018 à Kinshasa, de l’ouverture de l’Assemblée plénière extraordinaire de la CENCO. Selon le président…

L’édito
Par Jeanne Florine Mouano

Frontières/RDC : le casse-tête des pêcheurs congolais

En ce mois de juillet, 12 pêcheurs congolais ont été tué par l’armés ougandaise. Une dizaine d’autres ont disparus. Selon les informations données par les…

Lire la suite

DÉBAT & OPINIONS

Pensez vous que le choix d’un candidat unique pour l’opposition est une bonne stratégie?

  • Eve Bazaiba

    secrétaire générale du Mouvement de libération du Congo (MLC
    Oui

    «Cela prouve que l’opposition a tiré les leçons de ses erreurs du passée. C’est là le sens des responsabilités. On ne peut pas faire commettre des bêtises plusieurs fois, on a commis des bêtises. En 2006, il n’y a pas eu l’unité de l’opposition ; en 2011, il n’y a pas eu l’unité de l’opposition… On ne peut pas le faire trois fois, n'est-ce pas ? C’est le sens des responsabilités et aussi la pression interne ! En tout cas, coup de chapeau au peuple congolais, il y a eu une forte pression Il y a eu une forte pression, non seulement des groupes structurés comme la société civile, les mouvements citoyens, les autres partis politiques, mais la population dans son ensemble. »

  • Lambert Mende

    ministre congolais de la Communication
    Non

    « Je m’en remets au peuple pour départager les deux camps. Nous, nous n’avons pas pour habitude de nous occuper des affaires des autres. Donc, nous n’avons pas de réaction en tant que telle. Je pense que c’est le résultat de leur propre réflexion, de leur propre dialectique. Ça ne nous concerne pas et nous n’avons pas de commentaires à faire à ce sujet. Nous attendons la date fatidique du 23 décembre pour aller devant le peuple souverain. C’est un Congolais qui est présenté aujourd’hui. On nous parle de M. Fayulu. Eh bien nous, nous avons notre candidat et le peuple se déterminera par rapport à ce candidat.

Dossiers

Candidature commune de l’opposition : l’accord de Genève est-il mort -né?
L’édito
Par Jeanne Florine Mouano

Frontières/RDC : le casse-tête des pêcheurs congolais

En ce mois de juillet, 12 pêcheurs congolais ont été tué par l’armés ougandaise. Une dizaine d’autres ont disparus. Selon les informations données par les…

Lire la suite
Bon plan
Publié le 09.11.2018

Les chutes Boyoma

Anciennement connues sous le nom de Stanley Falls, chutes Stanley ou chutes Ngaliema, consistent en une suite de sept cataractes succédant sur plus de 100…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité