International › AFP

Mondial-2019 féminin: le Nigeria entretient un mince espoir

Pas d'image

Le Nigeria s’accroche à son rêve de 8e de finale: la meilleure nation africaine a battu la Corée du Sud (2-0), grâce à l’attaquante de Guingamp, Desire Oparanozie, qui a débloqué la rencontre, mercredi à Grenoble.

Voilà les Super Falcons qui reviennent à égalité de points dans le groupe A avec la France et la Norvège, qui s’affrontent ce mercredi soir.

Cette défaite pousse dangereusement la Corée du sud vers la sortie. Seul un incroyable concours de circonstances pourrait permettre à celles qui avaient pourtant atteint les 8es de finales du Mondial-2015, de poursuivre cette édition 2019.

Oparanozie, la buteuse de l’En-Avant, a donc été décisive dans le succès du Nigeria.

C’est sous sa pression que Deyon Kim a marqué contre son camp à la réception d’un ballon en profondeur de Chinaz Uchendu (1-0, 29e). Le but a été validé par l’assistance vidéo à l’arbitrage après une suspicion de main d’Oparanozie.

La joueuse guingampaise aurait pu porter le score à 2-0 en début de seconde période si sa tête, sur un centre délivré de l’aile gauche, n’était pas passée de peu à côté (50e).

En première période, Oparanozie avait déjà été proche d’ouvrir la marque mais sa reprise de la tête, après un centre de l’aile gauche d’Asisat Oshoala, a été arrêtée par la gardienne Kim Minjung (10e).

Le Nigeria a également pu compter sur Oshoala. L’attaquante de Barcelone a ajouté un second but pour les « Super Falcons » après avoir pris le meilleur sur la défenseure Jang Selgi puis éliminé la gardienne Kim Minjung, à la suite d’une passe de Chidinma Okeke (2-0, 75e).

De leur côté, les Sud-Coréennes ont manqué l’occasion d’égaliser par Lee Geum-min. Le but de l’avant-centre a finalement été refusé pour hors-jeu (59e).

Video

Vos paris sportifs
Zapping CAN 2019
À LA UNE
Retour en haut