Congo : les observateurs de la CENCO-ECC confirment des retards

La mission des églises catholique et protestante, CENCO-ECC, confirme l’ampleur des retards.   Les congolais passent devant les urnes pour…

La mission des églises catholique et protestante, CENCO-ECC, confirme l’ampleur des retards.

 

Les congolais passent devant les urnes pour élire leurs dirigeants. Les premiers bureaux de votes ont ouvert leurs portes dès 6h. premiers rapports des missions d’observations électorales commencent à tomber. La mission des églises catholique et protestante, CENCO-ECC, confirme l’ampleur des retards et des dysfonctionnements, un retard également constaté dans les bureaux de vote de la Gombe, siège des institutions.

Sur les 40% des bureaux de vote visité par les observateurs de la CENCO-ECC, ils ont enregistré un problème lié au dispositif électronique de vote. Selon un rapport préliminaire la mission des églises catholique et protestante, la MOE CENCO-ECC, jusqu’à 9h30, 31 % des bureaux de vote n’avaient pas encore ouvert

Autre mission d’observation nationale, la Symocel a dressé un premier bilan suite aux remontées du terrain. De nombreux dysfonctionnement ont été signalés dans plusieurs provinces du pays : retard dans l’ouverture des bureaux à Kinshasa et dans le Sankuru, absence de matériel et dysfonctionnement du dispositif de vote ou encore arrivée tardive des équipements.