SportFootball




CAN 2023 : la RDC sort l’Egypte et obtient son ticket pour les quarts de finale

Les Léopards viennent à bout des Pharaons après des prolongations et d’une longue séance de tirs au but.   La…

Les Léopards viennent à bout des Pharaons après des prolongations et d’une longue séance de tirs au but.

 

La RDC obtient son ticket pour les quarts de finale dimanche 28 janvier, face à l’Egypte. Le pays de Félix Tshisekedi cherchait une victoire contre les Pharaons depuis 1974. Le temps réglementaire n’a pas suffi aux Congolais pour mettre fin à cette frustration qui dure depuis 50 ans, même pas avec l’effectif des Pharaons réduits à dix à la 96e minute.

Les Léopards sont tout de même venus à bout des Pharaons après les prolongations (1-1) et une longue séance de tirs au but (8-7).

« Je ne sais pas si c’est ma connaissance du foot égyptien qui nous a donné cette victoire. Nous avons été performants, même si nous n’avons pas validé la supériorité numérique. Mais, je suis fier de mes joueurs. Je savais que mon équipe était capable de rivaliser avec les Pharaons. Il y a longtemps que nous n’avions pas mené au score. J’ai toujours dit que l’on était des challengers. On va récupérer et se préparer pour la rencontre face à la Guinée. On veut aller le plus loin possible. On connaît nos forces et nos faiblesses. Le mérite revient à mes joueurs. Je suis heureux de leur débauche d’énergie. » a réagi le coach congolais Sébastien Desabre

Pour l’attaquant Meschack Elia, : « Ce n’était pas simple comme rencontre, on savait que l’Égypte pouvait être forte. Ils nous avaient battu lors de la CAN 2019. Aujourd’hui, on a ajouté la détermination qui nous a permis d’arracher cette qualification. On va la savourer. En arrivant en Côte d’Ivoire, nous avions d’abord l’objectif de passer en huitièmes de finale. Maintenant nous voilà en quarts. »

Samuel Moutoussamy, milieu de terrain : « On mérite ce quart de finale, nous avons mis les ingrédients, c’était compliqué. La séance de tirs au but était longue et compliquée émotionnellement. La Guinée, ce sera un vrai quart de finale. Honnêtement, arriver à ce stade de la compétition était un objectif que j’avais dans un coin de la tête en arrivant en Côte d’Ivoire. C’est chose faite et on aimerait aller encore plus haut tous ensemble. »