Société




RDC : retrait progressif de la Monusco annoncé

Le gouvernement congolais estime que la Monusco n'a pas su apporter de réponse définitive à la grave crise sécuritaire qui…

Le gouvernement congolais estime que la Monusco n’a pas su apporter de réponse définitive à la grave crise sécuritaire qui mine l’est du pays.

 

Les retrait des casques bleus du territoire congolais se fera en trois phases. D’abord, d’ici la fin du mois d’avril prochain, un départ total de la province du Sud-Kivu, qui connait actuellement un regain de tension, doit être effectué. Durant cette période, 2 350 militaires et policiers de l’ONU auront quitté le pays.

Ensuite, il y aura une évaluation de cette première phase avant de poursuivre le retrait du Nord-Kivu et de l’Ituri. L’ONU et le gouvernement congolais ont signé ce plan de retrait de la Monusco en RDC en novembre dernier.

Il faut tout de même relever que Plusieurs membres du Conseil, notamment les États-Unis, ont émis des doutes ces derniers mois sur le fait que les forces congolaises soient prêtes à remplacer la Monusco pour assurer la sécurité de la population.