Société




RCA : transfèrement à Bangui du général Papa Bobiri

Depuis deux jours, des tractations menées par le ministre de l’Élevage Hassan Bouba sont en cours pour sa libération.  …

transfèrement à Bangui du général Papa Bobiri. journaldebangui.com

Depuis deux jours, des tractations menées par le ministre de l’Élevage Hassan Bouba sont en cours pour sa libération.

 

L’homme est soupçonné par les mercenaires russes du groupe Wagner d’être l’un des principaux auteurs de la dernière attaque contre les positions  des soldats FACA à Bria la semaine dernière.

L’autoproclamé général Papa Bobiri, ex-bras droit du chef rebelle Ali Darassa, devenu désormais proche du ministre Hassan Bouba, nouveau chef d’une faction de l’UPC, soupçonné par les mercenaires russes du groupe Wagner  d’être l’un des principaux auteurs de l’attaque du mardi 12 octobre dernier contre les positions des soldats FACA  qui a occasionné la mort de trois victimes, dont 2 assaillants et un mercenaires de Wagner, avaient été interpellés à son domicile  du quartier Gobolo le week-end dernier. Finalement à l’issue de sa garde à vue à Bria, il a été transféré à la section de recherche et d’investigation de la gendarmerie à Bangui. Il devrait être déféré devant le procureur général, mais des tractations, menée par le ministre de l’élevage Hassan Bouba  sont en cours pour sa libération.

Selon des informations recueillies auprès des enquêteurs à Bangui, le général Papa Bobiri serait libéré au plus tard ce week-end.

Rappelons que Monsieur Papa Bobiri, selon ses proches, n’est ni impliqué,  encore moins informé de l’attaque qui a coûté la vie à un mercenaire de Wagner la semaine dernière.  D’ailleurs, , le général Papa Bobiri ne fait plus partie des officiers de l’UPC faction Ali Darassa. Il est derrière la faction progouvernementale dirigée par le ministre de l’Élevage Hassan Bouba.  D’ailleurs il est le frère aîné de l’autoproclamé général Makay Bobiri de l’UPC et de    Monsieur Moussa Bobiri, ex-porte-parole de l’UPC qui réside actuellement chez le ministre Hassan Bouba à Bangui.