PolitiquePolitique, Sécurité




RCA : la résurgence des groupes armés freine l’assistance humanitaire dans le Nord-Ouest

L’activité des groupes armés  et l’utilisation des engins explosifs dans les zones frontalières au Nord-Ouest du pays rendent difficile l’accès…

L’activité des groupes armés  et l’utilisation des engins explosifs dans les zones frontalières au Nord-Ouest du pays rendent difficile l’accès aux populations dans un besoin d’assistance, regrette la Minusca.

La Représentante spéciale du Secrétaire général et Cheffe de la MINUSCA, Valentine Rugwabiza, a présenté, le 19 octobre 2022 au Conseil de Sécurité de l’Onu, le rapport du Secrétaire général sur la situation en République centrafricaine. Une opportunité pour elle de proposer une analyse critique des progrès enregistrés dans la mise en œuvre du mandat de la MINUSCA, quatre mois après son dernier examen, devant le Conseil de sécurité, de la situation en République centrafricaine.

« Sur le plan sécuritaire, l’appui de la MINUSCA s’est avéré décisif. Tout en prenant l’exacte mesure des menaces et des risques et toujours adossée à son concept d’opérations sans préjudice de la responsabilité principale du Gouvernement », a déclaré la Représentante spéciale qui note parallèlement le regain d’activités des groupes armés ; une menace pour la protection des civiles et l’accès à l’aide humanitaire. Une situation qui s’aggrave avec l’utilisation d’engins explosifs.

« La résurgence de l’activité des groupes armés et l’utilisation des engins explosifs dans les zones frontalières au Nord-Ouest du pays rendent difficile voire impossible crucial et urgent d’assistance humanitaire », a-t-elle déclaré.

Source : Minusca