Société




RCA : des rebelles lancent un ultimatum aux autorités militaires et civiles à Bria

« De force ou de gré, nous serons de retour bientôt à Bria », c’est avec ces mots sur une…

« De force ou de gré, nous serons de retour bientôt à Bria », c’est avec ces mots sur une pancarte qu’ils ont fait passer leur message.

 

Samedi, 26 mars 2022, les rebelles de la coalition des patriotes pour le changement (CPC) ont lancé, dans la matinée, un ultimatum aux autorités militaires et civiles de la ville de Bria, chef-lieu de la préfecture de la Haute-Kotto.

« De force ou de gré, nous serons de retour bientôt  à Bria », avertissent les rebelles de la  CPC sur une grande pancarte placée aux abords du stade municipal et découverte par la population.

Le préfet de la Haute-Kotto, dont la résidence se situe à quelques 200 mètres du lieu, a été alerté par les habitants. Le commandant du détachement militaire à Bria, et le chef des mercenaires russes ont aussi été informés de la nouvelle. Une réunion avait été organisée par le préfet.

La guerre se précise de nouveau à Bria, dans la Haute-Kotto, où  les FACA, appuyés par les mercenaires russes, étaient entrés en action il y’a un an pour chasser les rebelles du FPRC, du MPC, de l’UPC, du MLCJ, du RPRC et du PRNC.