Afrique




Assassinat du journaliste Martinez Zogo : L’USYPAC exige une enquête indépendante

Le journaliste camerounais, Martinez Zogo, chef de chaine de la radio Amplitude FM a brutalement été assassiné. Ses restes en…

Le journaliste camerounais, Martinez Zogo, chef de chaine de la radio Amplitude FM a brutalement été assassiné. Ses restes en décomposition ont été retrouvés dans la matinée du 22 janvier 2023.

Présentateur d’une émission à succès dénommée ‘’Embouteillages’’, sur les ondes de la radio Amplitude FM, à Yaoundé, le journaliste et animateur Martinez Zogo a été retrouvé mort, dans une banlieue de Yaoundé. Il a été enlevé cinq jours avant la date de la découverte macabre, alors qu’il regagnait son domicile aux environs de 20 heures, après une journée de travail. D’après la presse camerounaise, son corps a été mutilé et a subi des supplices inexplicables. Le journaliste froidement tué : « enquêtait sur les auteurs de pillage de fonds publics et subissait des menaces de mort récurrentes. », a signalé la Fédération des éditeurs de presse au Cameroun.

Indignée de ce qu’il convient d’appeler ‘’crime crapuleux’’, l’Union des Syndicats des Professionnels de la Presse d’Afrique Centrale (USYPAC), déplore les risques graves auxquels les journalistes sont confrontés dans l’exercice de leur travail, remettant en question la liberté de la presse et les libertés fondamentales. Elle condamne « fermement » l’acte et présente également ses condoléances et sa sympathie à la famille de la victime.

L’USYPAC. Elle souhaite que les auteurs de ce crime ne restent pas impunis et joint sa voix à celle du Syndicat national des journalistes du Cameroun (SNJC) pour exiger une enquête indépendante.