Société › Actualité

Vive tension dans le territoire de Beni après la mort d’un jeune à Oïcha

(Image d'illustration) Une banderole déployée lors du rassemblement à Beni. © Sonia Rolley/RFI

Des dizaines d’habitants sont sortis dans les rues ce mardi matin et des heurts sont toujours en cours entre manifestants d’un côté, police de l’autre.

La mort d’un jeune homme tué, lundi soir, par de présumés militaires provoque la colère de la population à Oïcha, le chef-lieu du territoire de Beni à l’est de la RDC. En réaction, des dizaines d’habitants sont sortis dans les rues ce mardi matin et des heurts sont toujours en cours entre manifestants d’un côté, police de l’autre. Trois manifestants ont été blessés par balle selon la société civile.

C’est vers Bimbi non loin du marché central que la situation reste la plus tendue ce midi. Des jeunes en colère ont érigé des barricades et la police tente de les disperser à coups de gaz lacrymogènes et de balles réelles selon des témoins. Un peu plus tôt c’est le bureau de l’administrateur qui a été pris pour cible. Les manifestants ont brisé les vitres de son bureau et incendié un bureau voisin.

L’administrateur a appelé au calme et demandé à la justice militaire de faire son travail et aux commandants de l’armée de contrôler leurs unités. Car ce mouvement de colère est parti de la mort, lundi soir vers 20 heures, d’un jeune homme de 25 ans, Kambale Kabuyaya Paulin. Selon des témoins, ce commerçant se trouvait dans sa boutique quand trois hommes armés en tenue FARDC lui ont tiré dessus. Leurs motivations restent floues.

Dans une interview à la presse locale, le porte-parole de l’opération de l’armée congolaise Sukola 1, déployée à Oïcha, demande aux manifestants de regagner leur domicile et promet qu’il y aura investigations. Mais la population est exaspérée, car au début du mois, déjà, trois civils ont été tués par de présumés militaires à Oicha et la société civile met en cause un nouveau bataillon arrivé récemment et qui s’illustrerait pas sa violence et son indiscipline. Ce mardi matin, la Monusco a missionné une équipe pour enquêter.



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut