› Elections 2018

Vital Kamerhe : « Laisser un boulevard au dauphin de Kabila, nous disons non ! « 

Vital Kamerhe après le dépôt de sa candidature

Le président de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC), est revenu sur le retrait de sa signature de l’accord de Genève.

Dans une interview il a dénoncé le système de choix qui était utilisé dans la désignation du candidat commun et a estimé que l’opposition gardait encore toutes ses chances de gagner la présidentielle du 23 décembre. « Je ne cessais de dire à mes pairs que nous devrons choisir la personne qui va à notre retour nous permettre de mener les opérations que nous avons planifié, c’est-à-dire faire en sorte que la CENI abandonne la machine à voter et nettoie le fichier électoral », explique Vital Kamerhe. Il n’y a ni clameur ni expression de joie, bien au contraire. Il y a eu colère. Laissez un boulevard au dauphin de Kabila : « nous disons non. Ce serait faire le jeu du pouvoir. C’est sans regret que je retire ma signature », a-t-il rajouté.

 Nous suivons les négociations dans le monde. Kamerhe a  été à beaucoup de consultations à Lusaka, à Sun City et ailleurs. Le résultat des négociations a toujours été par consensus, mais là, tout s’est fait par le vote.  Même à plusieurs, les opposants vont gagner, estime : « Nous continuons la bataille. Vous êtes en train de faire croire au peuple qu’il y a plusieurs candidats de l’opposition, celui de la Majorité présidentielle gagne. C’est quelle façon de voir les choses ? Ce pouvoir n’a apporté que désolation. Nous apportons un projet d’espoir. Pensez-vous que les gens sont prêts à voter pour le candidat du FCC ? ».

 Bien avant lui, Félix Tshisekedi, président de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), avait annoncé sur la même radio qu’il se retirait du même accord. « Je suis allé à Genève avec la bénédiction de la base. L’acte de Genève n’a pas été compris. J’assume. Je retire ma signature de cet accord que nous avons signé à Genève », avait-il dit. Parmi les candidats validés par la Cour Constitutionnelle, il ne reste plus que Freddy Matungulu et Martin Fayulu comme signataires du document.



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut