International › APA

Vers le démarrage de la seconde phase de la lutte antiacridienne

La Force d’intervention contre le criquet pèlerin va prochainement lancer la seconde phase de prospection dans des localités de la Mauritanie propices à la reproduction et à la croissance de cet insecte ravageur.Cinq équipes, comprenant une dizaine d’explorateurs de tous les pays membres de la Force d’intervention contre le criquet pèlerin, seront envoyées sur le terrain, a expliqué le Secrétaire général du ministère du Développement rural, Ahmedou Ould Bouh, hier lundi à Nouakchott lors d’un atelier.

D’une durée de 21 jours, cette campagne conjointe a pour objectif de rehausser le niveau de complémentarité sur le terrain et de coordination commune. Outre la Mauritanie, l’Algérie, le Burkina Faso, le Maroc, le Sénégal, le Niger, la Libye, la Tunisie, le Tchad et le Mali sont membres de la Force d’intervention contre le criquet pèlerin.

Du fait de son climat, la Mauritanie est une zone géographique favorable à la reproduction des criquets. C’est pour cette raison que ce pays abrite le siège de la force conjointe créée en octobre 2016, en Algérie.



À LA UNE
Retour en haut