› Non classé

Les USA interdisent à Kabila de briguer un 3e mandat ou modifier la constitution

Le secrétaire adjoint par intérim au Bureau des affaires africaines du Département d’État des États-Unis, Donald Yamamoto.

Le secrétaire adjoint par intérim au Bureau des affaires africaines du Département d’État des États-Unis, Donald Yamamoto, a précisé que l’objectif de l’administration est de veiller au respect du calendrier électoral.

Donald Yamamoto, secrétaire adjoint par intérim au Bureau des affaires africaines du Département d’État des États-Unis, a déclaré jeudi 9 novembre craint que le non-respect du calendrier électoral conduise à la violence généralisée et à l’instabilité en RDC.

« Notre objectif immédiat est de soutenir la stabilité en RDC à travers des élections authentiquement libres et équitables, crédibles et inclusive et conduire à un transfert pacifique et démocratique du pouvoir (…). La visite de l’ambassadeur Haley du 25 au 28 octobre en RDC a envoyé un message clair au président Kabila et son gouvernement

qu’un nouveau retard serait inacceptable. L’ambassadeur Haley a également déclaré à l’opposition que les États-Unis ne soutiennent pas les appels inconstitutionnels », a-t-il dit.

Il a précisé que l’objectif de l’administration est maintenant de veiller à ce que la CENI et le gouvernement de la RDC respectent le calendrier et n’entreprennent pas d’actions qui retardent encore longtemps les élections.

« Nous croyons qu’il existe une possibilité de progrès, malgré les défis. Il y a beaucoup de risques en raison de la vaste taille de la RDC, de sa population et de l’emplacement, y compris ses neuf frontières internationales (…) En outre, nous avons été clairs à travers les deux messages publics et privés : le président Kabila doit respecter la constitution de la RDC et l’accord de Saint-Sylvestre, qui l’empêcher de briguer un troisième mandat ou de changer la Constitution », a-t-il ajouté.

Donald Yamamoto a précisé que la stabilité de la RDC est un objectif des USA, compte tenu de l’importance économique, géopolitique et sécuritaire de la RDC.

Donald Yamamoto au poste de chef par intérim du Bureau des affaires africaines du Département d’État début septembre 2017. Entre 1998 et 2016, il a été successivement directeur adjoint pour les affaires est-africaines, ambassadeur à Djibouti, en Éthiopie ou encore chargé d’affaires en Somalie.



Bon plan
Publié le 12.02.2021

RDC : Que faire ce Weekend de la Saint Valentin ?

Ce 14 février, la société BRASIMBA offre des espaces et des bons plans.  Elle  vous proposer  de très belles  soirée en amoureux. En couple ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut