Politique › Partis politiques

Urgent : crash de l’avion affrété par la présidence de la République, les combattants accusent le patron du PPRD

Les militants de l’UDPS

Les militants de l’UDPS écartent la piste de l’accident et pensent que le chef de l’Etat Félix Tshisekedi était visé par un attentat.

Situation 11 heure, les combattants occupent le tronçon compris entre la 10e et la 12e rue Limete. Impressionnante mobilisation ce vendredi après l’annonce du crash jeudi 10 septembre dernier, de l’avion affrété par la présidence de la République.

La police a utilisé le gaz lacrymogène pour disperser les militants de l’UDPS qui tentaient de se rendre au Palais du Peuple.

La mobilisation s’est étendue progressivement vers la 7e rue où la police a utilisé des gaz lacrymogènes.

Signalons que certaines combattants du parti de Félix Tshisekedi, avaient tentaient de s’en prendre à l’agence locale de Western Union.

Signalons que les militants qui voulaient se rendre au Palais du peuple ont été stoppés sur l’avenue Sendwe aux alentours d’un bureau du PPRD où la police a posté une de ses jeeps.

La  circulation perturbée depuis ce matin dans toute la ville province de Kinshasa.  Pneus brûlés la situation est toujours tendue.

style="display:inline-block;width:336px;height:280px" data-ad-client="ca-pub-9760088965124508" data-ad-slot="2140806877">

 



À LA UNE
Retour en haut