Société › Actualité

Une radio sera installée à Djugu pour véhiculer les messages de la cohabitation pacifique entre les communautés

Radio communautaire

Le programme ISSSS en Ituri envisage l’installation d’une radio communautaire pour ouvrir un espace d’expression à toutes les communautés afin de véhiculer des messages de tolérance, d’acceptation mutuelle et de cohabitation pacifique.

L’idée qui rentre dans le cadre de la Stratégie Internationale pour la Stabilisation (ISSS) de la République démocratique du Congo (RDC) vise surtout à lutter contre la désinformation. Ainsi, des journalistes locaux seront formés sur la communication sensible au conflit.

Les projets de stabilisation des territoires de Djugu et Irumu s’élève à 4,8 millions USD. Pour Djugu particulièrement, le budget prévoit 1,1 million USD pour installer une radio communautaire afin de véhiculer les messages de tolérance et de la cohabitation pacifique entre les communautés locales.

« Le programme ISSSS en Ituri envisage l’installation d’une radio communautaire pour ouvrir un espace d’expression à toutes les communautés afin de véhiculer des messages de tolérance, d’acceptation mutuelle et de cohabitation pacifique, tout en menant des actions de sensibilisation afin de lutter contre la désinformation et les stéréotypes. D’un coût de 1,1 million USD, ce projet qui concerne le territoire de Djugu va également former les journalistes et les professionnels des médias locaux sur la communication sensible aux conflits.”, dit le bulletin d’information de la MONUSCO.

Les deux autres axes des projets de stabilisation des territoires précités sont, la réintégration socio-économique d’un millier de combattants de la Force de résistance patriotique de l’Ituri (FRPI) et leurs dépendants et le dialogue social entre les communautés de Djugu et d’Irumu.

Les territoires de Djugu et d’Irumu sont les deux territoires de l’Ituri secoués par l’activisme des groupes armés locaux qui ont tué des centaines de civils depuis près de trois ans. Pour Djugu, une délégation dépêchée depuis début juillet par la Présidence de la république poursuit toujours les négociations avec les miliciens CODECO qui s’engagent sur la voie de paix en déposant les armes. En Irumu, la principale milice de FRPI avait signé en février dernier un accord de paix avec le gouvernement. Plus d’un millier de combattants attendent toujours le processus de désarmement, démobilisation et réinsertion (DDR). En attendant, la FRPI s’est déjà muée en parti politique.



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut