International › APA

Une micro finance dédiée à la « femme active » étend sa toile en Côte d’Ivoire

Pas d'image

Mimoyé finance, une nouvelle institution financière dédiée à la « femme active » vient d’ouvrir une agence dans la ville d’Arrah, dans la Région du Moronou, dans l’Est ivoirien, où elle envisage de soutenir l’autonomisation de la femme.Le compte à rebours des activités a été lancé le mardi 6 août 2019  en présence de nombreuses personnalités politiques, coutumières et  administratives dont le préfet de région et le corps préfectoral, le  maire d’Arrah, le chef du village de la tribu Ahua. 

«  L’arrivée de Mimoyé à Arrah, traduit le combat pour l’autonomisation de  la femme », s’est réjouie le maire de la commune d’Arrah, Mme Harlette  N’Guessan Badou. Elle avait à ses côtés Mme Véronique Aka, une femme  entreprenante et leader dans la région.  

Députée  et présidente du Comité interparlementaire de l’Union économique et  monétaire ouest-africaine (CIP-UEMOA), Aka Véronique, a à l’endroit des  cadres de la région déclaré qu’il « nous faut désormais prendre une heure  pour faire la politique et 23 heures pour développer nos régions ». 

«  Si le chemin de l’école ne vous a pas réussi, il y a bien d’autres  chemin tels que l’Epargne », a -t-elle poursuivi, exhortant les femmes à  développer des projets avec l’appui de cette microfinance, qui se donne  pour objectif principale de créer de la valeur ajoutée pour  l’entreprenariat féminin. 

Mimoyé, à travers  ses services, veut impulser l’inclusion financière des femmes et  soutenir les femmes entrepreneures à l’expansion de leurs activités et  promouvoir l’entrepreneuriat féminin. Et ce, en participant durablement à  leur émancipation financière et sociale.   

«  Nous confirmons notre volonté de maintenir un service qualité pour vous  toutes. Nous voulons voir la région du Moronou se développer et créer de  la richesse de façon continue », a assuré Yalis Sané, la directrice  générale de l’institution financière Mimoyé. 

Pour  le préfet de région du Moronou, qui s’est félicité de l’ouverture de  cet établissement financier dans la localité, « épargner, emprunter,  réaliser, entreprendre, investir, payer ses impôts doivent faire partie  de notre culture, de notre mode de vie ». 

«  L’épargne est une bonne chose, épargner peut vous mettre à l’abri de  certaines situations dans la vie. L’Epargne et le crédit constituent le  moteur d’une économie moderne », a-t-elle relevé avant de procéder à la  coupure du ruban symbolisant l’ouverture officielle de l’Agence Mimoyé  d’Arrah. 

Un prix d’excellence a été décerné le  6 août,  à la veille de l’an 59 de l’indépendance de la Côte d’Ivoire, à  un champion du secteur de la micro finance. Il est revenu à Jean Luc  Konan, directeur général du groupe Cofina qui a reçu le Prix d’excellence du  chef d’entreprise champion national. 

« C’est  avec beaucoup d’humilité que je reçois cette distinction des mains du  président de la République, SE Alassane Ouattara. Je suis vraiment  honoré que le choix du Prix d’Excellence du chef d’Entreprise Champion  National, se soit porté sur ma modeste personne en 2019 », a-t-il dit.  

Pour  M. Jean Luc Konan, « le Prix national de l’excellence est une référence  nationale et un idéal pour tout Ivoirien ». Il a affirmé recevoir cette  distinction comme une « mission », s’engageant à faire et à donner  encore plus à son pays afin que les entrepreneurs et les PME puissent  trouver une réponse à leur problématique de financement et de  croissance.  

En Afrique, les PME représentent  90 % des sociétés privées et 33 % du Produit intérieur brut (PIB). La  méso finance, elle, se positionne comme une réponse efficiente au  nouveau paradigme des marchés émergents Africains. 

Seulement  6,4% des PME africaines ont accès aux financements bancaires alors  qu’elles représentent  les premiers pourvoyeurs de richesses dans les  économies africaines avec près de la moitié des emplois.  



À LA UNE
Retour en haut