Politique › Partis politiques

Un proche collaborateur de Kabila demande le report des élections très mal préparées par la CENI

Crispin Kabasele Tshimanga

Crispin Kabasele Tshimanga, président national du parti  Union des Démocrates Socialistes  (UDS) et membre du Front Commun pour le Congo(FCC), demande un nouveau report des élections.

Dans une déclaration faite le samedi 08 septembre dernier à Kinshasa, signée par le secrétaire général de cette formation politique, Nicolas-Ange Muabi Bakajika, a expliqué que le calendrier publié pour ces élections est très mal organisé par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI).

« Pour  avoir des élections apaisées, il faut avoir des élections soient reportées. Il est souhaitable que la machine à voter, qui pose problème, soit aussi retirée et enfin qu’on procède à la vraie révision du fichier électoral parce que les élections doivent être une fêté de la démocratie dans notre pays. Mais elles ne doivent pas diviser le peuple congolais  » a déclare Crispin Kabasele.

Un nouveau dialogue politique est-il possible ?

Selon ce proche collaborateur du président Kabila, « il y a nécessité d’ouvrir un nouveau dialogue politique entre Congolais,  pour éviter le pire au pays ». Il appelle par ailleurs le chef de l’Etat à s’impliquer d’avantage dans la résolution de la crise congolaise.

« Nous, nous estimons qu’en attendant la position officielle du FCC auquel nous appartenons, nous ouvrons le débat parce que ce débat ne doit pas être le monopole de l’opposition, au risque de faire croire que parmi  tous ceux qui soutiennent le Chef, qu’il y a des gens qui sont complices de la CENI ».

Le président de l’UDS invite les acteurs politiques, toutes tendances confondues, à   « transcender leurs intérêts mercantiles pour contribuer, d’une manière responsable et patriotique, à la refondation de l’Etat congolais ».

Cependant, l’UDS condamne les ingérences répétées de certaines puissances étrangères dans les affaires intérieures congolaises et fustige l’infantilisme politique d’une partie de la classe politique congolaise, sillonnant le monde occidental à la recherche d’un appui. Crispin Kabasele en profite pour lancer un appel patriotique à la vigilance, en invitant le peuple à barrer la route aux   traîtres  et autres suppôts de l’impérialisme.



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut