Politique › Justice

Tribunal de grande instance de Kinshasa : Prof Jérémie Mach Dumba va solliciter sa liberté provisoire ce vendredi

Parquet général de la Gombe

En appel devant le tribunal de grande instance de Kinshasa/Gombe ce vendredi 8 mai 2020, le Professeur Jérémie Mach Dumba, Coordonnateur National de l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives (ITIE) en RDC, en détention pour détournement des deniers publics, va solliciter sa mise en liberté provisoire.

C’est Maître Émile Assani avocat-Conseil du Professeur Jérémie Mach Dumba, qui accuse ses détracteurs d’être derrière ce procès, qui a livré cette information à la presse.

Maître Émile Assani précise qu’avant d’être surpris par une suspension en vertu de l’arrêté de Modeste Bahati Lukwebo ministre du plan de l’époque, son client a travaillé pour l’intérêt de son pays.

« Pendant que le procès en annulation de l’arrêté ci-haut cité, pris en excès de pouvoir, se déroule à merveille devant le Conseil d’Etat et dont l’audience du prononcé était attendu au 23/03/2020, contre toute attente, en date du 23 avril 2020, le Professeur Mack Dumba Jérémie sera interpellé et placé sous mandat d’arrêt provisoire par le Parquet Général près la Cour d’Appel de Kinshasa/Gombe au motif qu’il aurait détourné la somme de 217.000$. En effet, tout est parti du rapport d’audit inachevé et tendancieux publié en date du 24/04/2017, pour l’exercice budgétaire 2015 », a révélé l’avocat du Professeur Mach Dumba Jérémie.

Dans la même lancée, Maître Émile Assani ajoute : « Dans ce fameux rapport, l’auditeur avait préféré émettre les réserves s’agissant de la somme de 217.000$ en écartant sans raisons valables, certaines pièces justificatives de dépenses effectuées alors que ces dernières existent bel et bien dans les classeurs de l’ITIE/RDC et même dans ceux de ses partenaires, comme l’atteste d’ailleurs la lettre de la GIZ, laquelle justifie l’utilisation d’un montant de l’ordre de 86.818$ », dit-il.

Selon cet avocat, puisque le rapport émis par l’auditeur avec réserve est douteux, alors le dossier est vide. Au stade actuel, l’affaire est toujours en instruction pré juridictionnelle. Donc, le parquet est toujours en possession de ce dossier, et est toujours à la recherche des éléments en vue d’aboutir à la condamnation ou à l’acquittement de l’inculpé. Et par conséquent, peuvent intervenir à ce niveau les mesures privatives de liberté et aussi la détention préventive. Sur ce, les avocats de l’inculpé peuvent demander la liberté provisoire.

 



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut