Société › Actualité

Transport en commun : le chef de l’État Félix Tshisekedi s’implique en faveur des agents de TRANSCO

TRANSCO

Sous la très haute instruction du chef de l’État, le directeur de son cabinet V.Kamerhe a instruit  à la chaine des dépenses publiques pour  que soient libérés en procédure d’urgence les arriérés ainsi que tous les avantages revendiqués par les agents de Transco

Le président de la République, Félix Tshisekedi, s’est penché sur la crise que traverse la société de transport en commun, Transport du Congo (TRANSCO).

Cette décision a été annoncée à l’issue d’une séance de travail que le directeur du cabinet du Président de la République, Vital Kamerhe, a eu ce mardi 29 janvier, avec le directeur général de TRANSCO, Michel Kirumba, les ministres des Finances et du Budget ainsi que la délégation syndicale de la société.

Les agents de TRANSCO sont en grève depuis le lundi dernier. Une situation qui a accentué la crise de transport en commun à Kinshasa, ville d’environ neuf millions d’habitants où les bus de TRANSCO servent de principaux moyens de déplacement à moindre coût.

La rareté de ces bus de l’État contraint de nombreux Kinois à parcourir des kilomètres à pieds. Faute de moyens suffisants pour payer le transport en commun dans des taxis des particuliers où le prix de la course a été revu à la hausse sur certains tronçons de la ville.

« Les bus de TRANSCO devraient reprendre le trafic dès ce mercredi « , rassure la présidence après le tête-à-tête entre le directeur du cabinet du chef de l’État et les cadres  de la société de ladite société.

Video

Vos paris sportifs
1xbet
À LA UNE
Retour en haut