International › APA

Traite des personnes : la Guinée sort de la zone rouge (Rapport)

La République de Guinée est sortie de la zone rouge en matière de traite des personnes, annonce le rapport annuel 2018 sur la traite des Personnes (TIP) du Secrétariat d’État américain, dont APA a obtenu copie mardi.Ce rapport 2018 a reclassé la Guinée dans la deuxième catégorie pour avoir partiellement mis en œuvre les recommandations formulées dans le précèdent rapport.

Analysant le document, Aboubacar Camara, président du Comité national de lutte contre la traite des personnes, et pratiques assimilées en Guinée, a dit que ce classement qui permet à la Guinée de changer de niveau est fondé sur des indicateurs d’évaluation tournés vers les efforts de l’État dans la mise en œuvre des actions de prévention, de protection et de prise en charge des victimes.

« Les services de police ont enquêté sur 44 affaires, poursuivi 18 suspects et reconnu coupables 18 trafiquants dans quatre affaires, soit une augmentation notable par rapport à la période visée par le rapport précédent où ils avaient mené cinq enquêtes, poursuivi quatre suspects et reconnu coupables trois trafiquants », a-t-il expliqué.

Selon lui, la combinaison de ces efforts a démontré la volonté des dirigeants à respecter ses engagements internationaux, « d’où l’explication de la position actuelle du pays dans la deuxième catégorie », souligne Aboubacar Camara.

La production de ce rapport, exigé par le Congrès américain, consiste à mesurer les progrès annuels réalisés par les pays à travers le monde dans la lutte contre la traite des personnes.

À LA UNE
Retour en haut