› Société

Des tirs entendus non loin de la ville de Beni

Des détonations à l’arme lourde ont été entendues, jeudi 22 mars 2018 dans la matinée, près de la ville de Beni.

Le président de la société civile de Beni, Gilbert Kambale, indique que ces détonations du jeudi 22 mars, ont créé la panique dans la ville.

Des détonations à l’arme lourde ont été entendues, jeudi 22 mars 2018 dans la matinée, près de la ville de Beni (Nord-Kivu). Selon l’armée, il s’agit des tirs d’armes d’appui aux unités au sol dans la traque des rebelles ougandais de l’ADF.

L’armée poursuit ses offensives contre les islamistes des Forces démocratiques alliées (ADF) autour de la ville de Beni et dans la profondeur du Parc National des Virunga.

« C’était des tirs d’artillerie des FARDC pour appuyer les unités qui sont en profondeur dans la forêt de Mayangose. C’est une opération de routine, nous sommes en train de fouiller la forêt de Mayangose depuis un certain temps. Il fallait quelques tirs d’appui pour permettre à nos unités d’opérer en toute sécurité », a déclaré le capitaine Mak Hazukay, porte-parole de l’opération Sokola.

Le président de la société civile de Beni, Gilbert Kambale, indique que ces détonations ont créé la panique dans la ville de Beni.

«Nous avons entendu des détonations d’armes lourdes autour de Beni et cela a semé la panique. C’était vers Paida, au-delà de cinq kilomètres de la ville de Beni. Les FARDC nous ont dit qu’elles sont en train de ratisser la zone où on a signalé des mouvements suspects des ADF », a-t-il dit.

Pour l’heure, la situation est relativement calme. Les tirs ont cessé, signale-t-il. « Depuis plusieurs jours, l’ennemi se fait signaler sur la RN4 Beni-Kasindi où on enregistre des attaques à répétition », a expliqué M. Kambale.

Sur la route Beni-Kasindi, des cas d’attaques et de kidnapping attribués aux rebelles de l’ADF ont été rapportés, ces dernières semaines. Le commandement de l’opération Sokola avait proposé d’escorter les convois de véhicules dans la région afin de lutter contre des embuscades des rebelles.

L’opération dite de « grande envergure » que l’armée congolaise mène dans la province du Nord-Kivu ne vise pas seulement les ADF.

«Il y a des jeunes qui manipulent les armes dans cette partie du territoire. Il y a beaucoup d’armes qui circulent. Il y a une semaine qu’on a arrêté 7 jeunes de Beni avec des tenues militaires et des armes. Ils sont présumés auteurs d’assassinat d’un chef local, ici », a dit le capitaine Mak Hazukay.



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut