Société › Actualité

« Il est temps que les médiocres dégagent et que règnent la paix, la justice en RDC »

Droits reservés.

Le Cardinal Laurent Monsengwo Pasinya a eu des mots durs au moment de qualifier les violences du 31 décembre 2018.

« Nous demandons aux uns et aux autres de faire preuve de sagesse et de retenue. Que des mystifications présentées comme informations véridiques ; il est temps que la vérité l’emporte sur le mensonge systémique, que les médiocres dégagent et que règnent la paix, la justice en RDC », a-t-il dit dans une communication ce mardi 2 janvier 2018.

L’archevêque de Kinshasa n’a pas épargné les hommes en uniforme et l’appareil sécuritaire.

« Comment ferons-nous confiance à des dirigeants incapables de protéger la population, de garantir la paix, la justice, l’amour du peuple ? Comment ferons-nous confiance à des dirigeants qui bafouent la liberté religieuse du peuple, liberté religieuse qui est le fondement de toutes les libertés », a-t-il ajouté.

D’un ton ferme, il a également dénoncé « l’instrumentalisation de la liberté religieuse pour masquer des intérêts occultes comme, par exemple, l’accompagnement des ressources, des richesses, le maintien au pouvoir par des méthodes anticonstitutionnelles, peut provoquer et provoque des dommages énormes aux sociétés, en l’occurrence la nôtre ».



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut