International › APA

Tchad : Mahamat Idriss Déby relance le Fact et Cie pour le dialogue

Le président de la transition a appelé les groupes « politico-militaires, encore sceptiques, à reconsidérer leur position » sur le dialogue national inclusif.Mahamat Idriss Déby Itno, président du Conseil militaire de transition, s’est adressé dans la soirée du mercredi 10 août aux Tchadiens, à la veille du 62e anniversaire de l’accession du pays à la souveraineté internationale. Un moment festif qui cache mal les dissensions politiques internes, sur fond de luttes armées, ayant conduit en avril 2021 au meurtre du président en exercice, Idriss Déby Itno, alors qu’il était parti combattre les rebelles au nord du pays.

Aujourd’hui, son fils, Mahamat Idriss Déby Itno, a repris le pouvoir et tente de ramener la paix. Lundi dernier, à Doha, au Qatar, où ont eu lieu des pourparlers avec les groupes rebelles, il a décroché la signature d’une quarantaine d’entre eux en vue de leur participation au « dialogue national inclusif », prévu le 20 août à N’Djamena, la capitale. Certaines factions, comme le Front pour l’alternance et la concorde au Tchad (Fact), à l’origine de la mort de son père au front, ont refusé toutefois d’y participer. Mais Mahamat Idriss Déby ne désespère pas. Il leur a lancé un nouvel appel pour sortir le Tchad de ses décennies de luttes internes.

« Aujourd’hui, plus que jamais, nous serons face à notre responsabilité devant l’histoire. La responsabilité de parler de questions longtemps évitées ou considérées comme taboues. La responsabilité de prendre des décisions difficiles pour enfin écrire ensemble la plus belle page de l’histoire du Tchad. Je lance, une fois de plus, un sincère appel à l’endroit de nos frères politico-militaires, encore sceptiques, à reconsidérer leur position, en vue de saisir cette opportunité historique d’un nouveau départ pour notre cher et beau pays », a déclaré le dirigeant qui souhaite, à travers cette discussion, permettre le retour à l’ordre constitutionnel.

Il s’est voulu aussi rassurant par rapport à la souveraineté du dialogue national, promettant qu’aucun sujet ne sera laissé en rade. « Toutes les questions d’intérêt national seront mises sur la table du dialogue. À cet égard et conformément à mes précédentes déclarations, sur la souveraineté du dialogue national inclusif, nous allons, dans les jours qui suivent, prendre un acte qui consacrera officiellement la souveraineté du dialogue national inclusif dont les résolutions seront exécutables », a indiqué le jeune général dont le père a dirigé le Tchad pendant 30 ans.



Bon plan
Publié le 12.02.2021

RDC : Que faire ce Weekend de la Saint Valentin ?

Ce 14 février, la société BRASIMBA offre des espaces et des bons plans.  Elle  vous proposer  de très belles  soirée en amoureux. En couple ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut