Politique › Partis politiques

Suspension de l’installation des sénateurs : Tshisekedi en bras de fer contre le FCC

https://www.journaldekinshasa.com/wp-content/uploads/2019/03/FELIX-20-OK.jpg
Félix Tshisekedi

Le couple FCC-CACH est en désaccords, après les sénatoriales et la réunion inter-institutions qui a abouti à la suspension de l’installation des sénateurs nouvellement élus, et le report des élections des gouverneurs et vice-gouverneurs.

Ces mesures du chef de l’État Félix Tshisekedi, est diversement appréciées dans l’opinion et divisent la classe politique surtout celle au pouvoir, donnent lieu à un avenir pas certain de la coalition gouvernementale FCC-CACH qui ne se ménage.
Pour Me Jean-Baudouin Mayo Mambeke haut cadre de Cap pour le changement (CACH), « nul ne peut justifier la corruption ni soutenir l’installation d’une institution née de la corruption ». Peut-on lire sur son compte Twitter.

Selon lui, « la suspension de l’installation d’une telle institution est la moindre des choses ». Reconnu par son franc parler, le Secrétaire Général du parti de Vital Kamerhe n’est pas allé par le dos de la cuillère, enfonçant le clou sur ce que peut être la fin de ce feuilleton FCC-CACH, Mayo lâche, « Si jamais la corruption était avérée, l’annulation de ces élections s’imposerait ». A-t-il indiqué.

À LA UNE
Retour en haut