Société › Faits divers

Sud-Kivu: arrêt des activités pendant une journée

Droits reservés.

Après la mort d’un policier et celle d’un militaire, tous deux tués par un bandit, la population de Kavamu choquée par ce drame a interrompu ses activités le vendredi 30 mars en matinée.

A Kuvumu près de Bukavu, un bandit a tué un policier et un militaire dans la soirée de jeudi 29mars 2018. Par compassion à ces agents de force l’ordre, tués en voulant protéger quelques civils attaqués, la population a interrompu toutes les activités le vendredi 30 mars matin. La police renseigne que les enquêtes en cours évoluent très bien et que les suspects pourraient être attrapés.

Les deux victimes sont tombées dans une embuscade lorsque les éléments de l’ordre sont venus apporter une assistance à une famille attaquée par de bandits armés non clairement identifiés.
La force d’intervention, qui croyait avoir dispersé les assaillants, s’est mise à évaluer les dégâts causés par les tirs des balles sur le mur de la maison attaquée.

Brusquement l’équipe a été surprise par deux balles tirées par derrière la maison et qui ont atteint mortellement un policier et un militaire.

La police atteste que le corps du militaire tué a été conduit à la morgue de l’hôpital général de référence de Bukavu. Celui du policier était toujours gardé, l’avant midi, à l’Etat-major du commissariat territorial du lac Kivu à Kavumu.

La société civile de Kavumu indique, pour sa part, que cinq noms des « personnes à liquider » figurent sur un tract qui circule dans ce milieu depuis une semaine.



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut