Politique › Institutions

Sommet régional : étude du climat socio-politique en RDC

La situation du pays au sommet régional

La République démocratique du Congo (RDC) et le Soudan du Sud se trouvent au programme d’une réunion régionale qui se tient ce 14 août à Luanda, en Angola.

Une réunion s’est ouverte ce 14 août au matin à huis clos en Angola sur la situation en République démocratique du Congo (RDC) et le Soudan du Sud. Sur six chefs d’Etat attendus, seuls trois ont fait le déplacement : l’Angolais João Lourenço qui abrite le sommet à Luanda, Denis Sassou-Nguesso pour le Congo-Brazzaville en tant que président en exercice de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL) et le Gabonais Ali Bongo qui préside la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC). Ce mini-sommet intervient moins d’une semaine après la décision du président Joseph Kabila de ne pas briguer un nouveau mandat à la fin de l’année en RDC. Les autres Etats – Rwanda, Ouganda et RDC – sont représentés par leur ministre des Affaires étrangères. Le ministre rwandais de la Défense est également présent, ainsi que pour l’Union africaine le conseiller spécial du président de la Commission, le Mauritanien Mohamed Hacen Lebatt.

Actuellement, les chefs d’Etat sont en train de se concerter de leur côté, de même pour les ministres des Affaires étrangères. Le président João Lourenço devait prononcer un discours d’ouverture, mais cela ne semble plus à l’ordre du jour. Tout se déroule à huis clos à Luanda en attendant le communiqué final. Le principal sujet qui doit être abordé est le processus électoral en RDC, moins d’une semaine après que le président Joseph Kabila a fait savoir qu’il ne se représenterait pas. Ses voisins devraient saluer ce geste très attendu, « courageux », souligne un diplomate présent.

 



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut