› Politique

Sommet de la SADC: “Je ne vous dis pas au revoir. Je vous dis à bientôt”

Joseph Kabila s’est exprimé à l’occasion du 38ème sommet des chefs d’État de la Communauté de Développement de l’Afrique australe (SADC) qui s’est ouvert, ce vendredi 17 août 2018, à Windhoek, capitale de la Namibie.

Devant ses pairs de la SADC, Joseph Kabila a commencé par une blague.

“Je suis censé faire un discours d’adieux. Pourquoi un discours d’adieux ? Est-ce que vous allez me manquer ou je vais vous manquer” a-t-il plaisanté lors de son allocution.

“Je ne vous dis pas au revoir. Je vous dis à bientôt. Nous allons continuer à aller de l’avant avec les prochaines élections à la fin de cette année. Il est clair qu’en dehors de la démocratie et des élections, la stabilité économique et sécuritaire demeure nos préoccupations”, a ajouté le président congolais.

Joseph Kabila a clôturé son discours par quelques mots de remerciement.

“À mes collègues, merci de m’avoir aidé à rendre ma vie un peu facile. À tous les anciens chefs d’État de la SADC, dont certains sont dans la salle, merci de m’avoir partagé votre expérience pendant 17 ans”, a-t-il dit.

Les dirigeants de l’Union Africaine (UA), Moussa Faki, et Paul Kagame, sont également présents à ces assises.

“Je salue ce pas qui a été franchi par ce grand pays de la sous-région (RDC)”, a dit Paul Kagame dans son discours.

Joseph Kabila s’est rendu en Namibie avec une délégation composée de son directeur de cabinet, Néhémie Mwilanya, du président de la CENI, Corneille Nangaa, de son potentiel successeur, Emmanuel Ramazani Shadary, et le ministre congolais des Affaires étrangères, Léonard She Okitundu.

Le sommet de la SADC va durer trois jours. Plusieurs questions d’intérêt sous-régional seront au programme, notamment les crises qui minent certains pays membres tels que la RDC.

À LA UNE
Retour en haut