› Société

Situation sociale « préoccupante” à Beni et Djugu

Rue de la ville de Beni

Henri Mova, a qualifié, ce lundi 1er octobre, de préoccupante la situation à Beni et à Djugu suite notamment aux tueries de la population par des hommes armés.

notamment aux tueries de la population par des hommes armés.

« La situation est très préoccupante bien que les élus soient au courant de ce que le gouvernement fait concrètement sur le terrain dans les zones où l’insécurité sévit à Beni et à Djugu », a déclaré  Henri Mova,  le vice-Premier ministre en charge de l’Intérieur à l’issue d’une réunion des membres du gouvernement et les députés de Beni et de l’Ituri. « La principale  recommandation de cette réunion est la mise en place d’un groupe de travail qui va  approfondir la question afin de descendre dans les jours qui viennent sur terrain pour proposer des solutions durables », a renchéri Henri Mova qui accompagnait le Premier ministre Bruno Tshibala à la rencontre.

La société civile de Beni qui a récemment décrété une grève générale de cinq jours pour protester contre la tuerie des civils dans la ville, exige l’arrivée des ministres de la Défense et de l’Intérieur dans la zone. « Sur place, nous avons ceux qui opèrent sur terrain, nous avons des éléments de gestion. II ne faut pas gêner les opérations, quand nous allons concrétiser cette approche politique qui exige la participation d’un plus grand nombre pour des questions qui ne peuvent être  réglées militairement », a martelé Mova.

En Ituri, l’armée soupçonne une rébellion en gestation après des affrontements ces derniers jours entre les FARDC et des hommes armés non autrement identifiés dans plusieurs localités du territoire de Djugu, où au moins 15 personnes dont des militaires ont été tuées. « La situation sécuritaire qui prévaut en Ituri va de mal en pis surtout dans le territoire de Djugu, et nous avons saisi le président de l’Assemblée nationale. Nous avons fait plusieurs recommandations, notamment la prise de responsabilité du gouvernement pour mettre fin aux actions des assaillants », a indiqué le député Mambo Mawa, président du caucus des élus de l’Ituri. Pour sa part, le député Djuma Balikwisha, président du caucus des élus du Nord-Kivu, a annoncé la mise en place d’une commission technique gouvernement-assemblée nationale, dès ce mardi, pour « mettre en musique toutes les recommandations et options qui ont été prises« .

 



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut