› Société

Situation sanitaire critique pour les refoulés d’Angola

Image d'illustration

Déjà Quinze morts parmi les refoulés d’Angola à Kamako depuis le début d’expulsions massives des étrangers entamées début octobre par les autorités angolaises.

Trois des victimes sont mortes ce lundi matin à Kamako. « Je suis à l’hôpital de Kamako où trois compatriotes refoulés d’Angola viennent de mourir, ce lundi matin. Leur mort porte à 15 les personnes refoulées d’Angola », a dit Anacletus Muswa Kapinga Safia, administrateur assistant de Tshikapa, résidant à Kamako. « Ils viennent de l’Angola, malades pour la plupart de la tuberculose. Ils sont épuisés et, en plus, ils mangent difficilement. Voilà pourquoi ils sont en train de mourir », a ajouté Kapinga. Des cas de varicelle et de violences sexuelles sont également rapportés par le Centre de santé de référence de Kamako parmi les refoulés d’Angola.

« Je lance un appel en direction de la hiérarchie et des hommes de bonne volonté pour la mise en place d’une aide rapide en faveur de nos compatriotes. Je crains que l’aide n’arrive que pour colorer le cimetière », a dit l’administrateur assistant de Tshikapa, résidant à Kamako. Dr Miko Mikobi, responsable du Centre de santé de référence de Kamako, affirme que 318 malades de la tuberculose sont enregistrés parmi les refoulés. La tuberculose est la principale cause de mortalité des Congolais expulsés d’Angola, selon ce dernier.

 



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut