Société › Actualité

Sextape à l’Assemblée chrétienne de Kinshasa : « Je savais que ce coup allait arriver » (P. Mukuna)

Mukana

Le prédicateur de l’Assemblée chrétienne de Kinshasa (ACK), Pascal Mukuna, a donné sa version des faits dans une conversation audio avec des personnes apparemment membres de son église, sur une affaire de sextape l’impliquant.  

« Je savais que ce coup allait arriver ». C’est en ces termes que le pasteur Pascal Mukuna a réagi à la vidéo d’exhibition sexuelle sur lui à travers les réseaux sociaux.

La réaction du chef de l’ACK intervient 24 heures après la publication, dans les réseaux sociaux, des images montrant le président de l’« Éveil patriotique » avec une dame à bord d’une jeep entre de faire l’amour.

« Mais cela ne fait que renforcer notre combat », ajoute le pasteur, tout souriant. « Notre mouvement a pour objectif : Kabila dégage ». Dans cet entretien de 2 minutes 33, le gardien du temple de l’ACK compare ce « coup » à celui qui a été monté contre Diomi Ndongala, accusé de viol sur mineure, de Kuthino Fernando chez qui « les hommes de Kabila ont jeté des armes ». Il évoque, par ailleurs, l’affaire des mercenaires tissée contre Moïse Katumbi.

« Vous finirez par comprendre la vérité sur cette affaire de sextape », renchérit-il. « Si Evariste Boshab n’était pas intervenu pour dire qu’il ne m’a jamais donné de l’argent pour Renaissance, personne n’aurait cru. De même, la vérité finira par triompher en ce qui concerne l’histoire de cette vidéo, montée de toute pièce », confie Pascal Mukuna



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut