International › APA

Sénégal : l’éducation financière des étudiants pour booster l’entrepreneuriat

L’Observatoire de la Qualité des Services Financiers (OQSF) a enclenché une campagne de sensibilisation sur l’éducation financière dans les écoles de commerce du Sénégal afin de développer l’esprit entrepreneurial des jeunes.« Nous sommes dans un pays jeune où 50% de la population a moins de 35 ans. Nous voulons promouvoir l’auto-emploi. Il est donc nécessaire d’organiser des sessions de formation dans les écoles de commerce », a notamment souligné Habib Ndao, le Secrétaire exécutif de l’Observatoire de la Qualité des Services Financiers (OQSF).
Il s’exprimait, hier mardi à Dakar, à l’occasion de la session de sensibilisation des étudiants de l’Institut Supérieur de Commerce Sup de Co  sur l’éducation financière.  

Cette activité entre dans le cadre de la mise en œuvre des actions du ministère des Finances et du Budget pour la promotion de l’éducation financière.

Selon M. Ndao, ce concept permet de « gérer son argent, d’éviter le gaspillage, d’investir » et de « choisir des produits financiers en relation avec ses besoins ».
Poursuivant, il a fait savoir que « les commerçants sénégalais peuvent investir entre 100 et 200 millions F CFA dans une boutique sans avoir le réflexe » de souscrire à une assurance.

Ce spécialiste des questions financières a aussi renseigné qu’au Sénégal, « des milliards circulent en dehors du circuit financier sans qu’il n’y ait de sécurité ». De ce fait, ces sommes importantes ne contribuent pas à la croissance économique du pays.

C’est la raison pour laquelle, l’OQSF essaie de promouvoir l’inclusion financière pour que chaque citoyen dispose d’un compte bancaire, d’un compte microfinance ou d’un portefeuille électronique.

Les stratégies élaborées pour l’inclusion financière sont entre autres « le déroulement d’un programme d’éducation financière sur toute l’étendue du territoire en relation avec les chambres de commerce et l’utilisation des écoles de commerce comme des relais de dissémination ».

A en croire Habib Ndao, les jeunes seront poussés à « développer l’esprit entrepreneurial ». Pour ce faire, ils peuvent s’appuyer sur « des leviers mis en place par le gouvernement notamment la Délégation à l’entrepreneuriat rapide (Der) qui accorde des prêts à des taux bonifiés et le Fongip » (Fonds de garantie des investissements prioritaires).

En outre, précise le Secrétaire exécutif de l’OQSF, «  l’Etat du Sénégal est en train de mettre en œuvre une politique de disponibilité et d’accessibilité du crédit à un coût plus bas ».



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut