› Politique

Sassou N’Guesso appelle au soutien du calendrier électoral en RDC

Le chef de l’Etat de la République du Congo, a appelé la communauté internationale tout comme les acteurs politiques et la société civile de la RDC à accompagner l’application du calendrier électoral.

Dans une déclaration rendue publiée samedi 11 novembre à Brazzaville, le président congolais, Denis Sassou N’Guesso, a appelé la communauté internationale tout comme ‘’les acteurs politiques et la société civile’’ de la République démocratique du Congo à accompagner ‘’dans l’unité, la paix et la sérénité’’ l’application du calendrier électoral publié dans ces pays.

Le nouveau calendrier rendu public le 5 novembre dernier par la Commission électorale nationale indépendante (CENI), fixe à la date du 23 novembre 2018, les prochaines élections présidentielle, législatives, provinciales et locales en République démocratique du Congo (RDC).

Président en exercice de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL), Sassou N’Guesso a invité ‘’la Communauté internationale à accompagner la RDC dans l’application effective de son calendrier électoral’’.

Le dirigeant congolais, également président du Mécanisme de suivi de l’accord-cadre la paix, la sécurité et la coopération pour la République Démocratique du Congo(RDC) et la Région, a appelé « tous les acteurs politiques et la société civile de ce pays membre de la CIRGL à se mobiliser en vue de la mise en œuvre de cet agenda, dans l’unité, la sérénité, la paix et le respect des accords du 31 décembre 2016 ».

Le chef de l’Etat a en outre réitéré ‘’sa disponibilité à soutenir tous les efforts visant l’aboutissement heureux du processus électoral en cours en République Démocratique du Congo’’.



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut