› Politique

Ruberwa, Makila, Mbikayi, Mushobekwa et Busa dénoncent “la manipulation du peuple”

Les regroupements et partis politiques au sein du gouvernement s’indignent des incidents qui se sont produits en marge de la marche des fidèles catholiques réprimée par la police le 31 décembre.

L’opposition prenant part au pouvoir dénonce ce qu’elle qualifie de manipulation du peuple conduisant à la « désobéissance civile, au désordre, aux actes de vandalisme et des contestations non-fondées ».

«[Ces actes] sont de nature à retarder la tenue des élections dès lors que le processus électoral est entré dans sa phase d’irréversibilité (…) Les groupements et partis de l’opposition au gouvernement réitèrent leur volonté de contribuer de façon déterminante à faire aboutir le processus électoral», a dit cette frange d’opposants qui participe au gouvernement dans une déclaration mercredi 3 janvier 2018.

Selon le bilan officiel, cinq personnes ont été tuées lors des violences qui ont marqué la manifestation des chrétiens catholiques.



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut