Société › Actualité

« C’est normal qu’on réclame notre départ »

Déclaration de Leila Zerrougui, représentante spéciale du Secrétaire général de l’ONU en République Démocratique du Congo.

La Représentante spéciale du Secrétaire général de l’ONU en RDC, Leila Zerrougui, a affirmé ce mardi 29 mai 2018 que l’instabilité de la RDC donne encore à la MONUSCO la possibilité de rester au pays. Elle s’est exprimée à l’occasion de célébration de la journée des casques bleus ce mardi 29 mai à Kinshasa.

Répondant aux questions des journalistes, Leila Zerrougui a reconnu que la mission ne restera pas éternellement au pays et attend assister à l’alternance au pouvoir.

«C’est normal qu’on réclame notre départ. Mais nous voulons partir en laissant un pays unis. Un pays dans lequel les congolais sont fiers de vivre. Si la MONUSCO part à ce moment, ce sera un échec, puisque nous ne laisserons pas derrière nous un pays instable. Nous espérons qu’il y aura des élections en décembre et qu’il y aura une passation pacifique du pouvoir», a déclaré Leila Zerrougui.

Alors que le Conseil de Sécurité de l’ONU s’apprêtait à proroger en mars dernier, le mandat de la MONUSCO, Léonard She Okitundu, vice-premier ministre, ministre des Affaires étrangères et intégration régionale, avait  déclaré que cette reconduction du mandat de la MONUSCO devrait être l’avant- dernier, et que le Conseil devrait  penser au retrait de sa mission en RDC.



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut