Elections 2018 › Législative

Report partiel des scrutins :coups de feu et gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants à Beni

La police tire des gaz lacrymogènes sur la population

Les FARDC et la Police occupent ce jeudi le boulevard Ruwenzori à Beni pour dissuader les jeunes descendus tôt ce matin pour manifester au lendemain de l’annonce du report des élections à Beni, Butembo et Yumbi.

Les coups de feu sont encore entendus en ce moment. Les gaz lacrymogènes sont aussi utilisés par les forces de l’ordre et de sécurité. La tension est plus grande sur la route Beni-Kasindi.

Les jeunes manifestants sont visibles le long du Boulevard. Une vingtaine de policiers sont déployés au rond-point du 30 juin. Plusieurs autres sont positionnés devant la porte du siège de RCD/KML de Mbusa Nyamwisi, membre de Lamuka.

Les activités socio-économiques sont paralysées au centre ville de Beni, au quartier commercial Matonge et dans le quartier kasabinyole en commune de Ruwenzori où les barricades sont érigées sur plusieurs avenues pour empêcher le passage des engins roulants.

Le mercredi 26 décembre, les coordinations de la société civile de Butembo, Beni ville et territoire avaient appelé la population à observer des Journées villes mortes illimitées à partir de ce jeudi pour demander le retrait de la décision de Corneille Nangaa sur le report partiel des élections.

À LA UNE
Retour en haut