Opinions › Idées

Réforme judiciaire en RDC : « c’est un député qui a proposé; pourquoi parler du FCC ? » Me Gisèle Ngungua

Me Gisèle Ngungua Sangua

La proposition de loi organique portant modification de la loi de 2006 portant statut des magistrats initiée par les députés nationaux Aubin Minaku et Garry Sakata, fait débat en République Démocratique du Congo.

Les avis sont partagés sur la réforme judiciaire proposée par les députés Aubin Minaku et Garry  Saka sont tous du Front Commun pour le Congo.

Dans une sortie médiatique, le députe André Mbata de l’UDPS, s’est attaqué à ses collègues et qualifiant le Front Commun pour le Congo, plateforme où appartient les députés nationaux initiateurs de la proposition de complicité.

Me Gisèle Ngungua Sangua, avocate à la Cour Pénale Internationale, CPI et cadre au Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD), très choquée par cette manière de réagir du député André Mbata, rappelle au député que l’hémicycle est le lieu idéal pour toute contradiction : “Franchement ce prof Mbata perd son temps à dénigrer les autres par des invectives, comme il est si intelligent et irréprochable il n’a qu’à proposer son projet de loi! Au lieu chaque fois d’attendre les publications des autres et faire le malin en les descendants. D’ailleurs en sa qualité de député, le lieu indiqué pour bloquer cette loi c’est à l’hémicycle pas dans la rue. Déjà pourquoi parler du FCC? c’est un député qui a proposé la modification d’une loi qui peut ou ne pas être votée par ses pairs. Allez discuter à l’hémicycle ça s’appelle élégance parlementaire. C’est pareil scénario qui a débouché à une récente destitution ».

L’honorable Aubin Minaku l’ancien speaker de la chambre basse du parlement congolais a dans l’émission Face à Face sur Top Congo FM,  a martelé sur le fait qu’aucune intention n’est cachée derrière cette démarche parlementaire.

 



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut