Politique › Institutions

RDC-Réforme de la Loi électorale : Delly Sesanga insiste sur la dépolitisation de la CENI

Delly Sesanga
La proposition de loi organique modifiant et complétant la loi numéro 17/013 du 24 décembre 2017 portant sur l’organisation et fonctionnement de la CENI a été déclarée recevable et envoyée à la commission politique, administrative et juridique de l’Assemblée nationale.

C’est  après un débat général très houleux  mercredi 21 avril à l’Assemblée nationale que la plénière, a déclarée recevable et envoyée la  proposition de loi organique modifiant la CENI à la commission politique, administrative et juridique de la chambre basse du parlement congolais.

Le député Delly Sesanga soucieux de faire aboutir cette réforme électorale, a insisté sur certaines options majeures de l’innovation de cette loi Lutundula.

« Pour faire aboutir la réforme et ne pas tomber dans la réformette justement, il ne faut donc pas diluer ces options majeures de l’innovation de cette loi. Elles sont une réponse aux faiblesses que nous avions constatées et souvent dénoncées », a-t-il lancé.

Pour le président national de la formation politique l’Envol, la proposition de loi Lutundula apporte des innovations quant à la dépolitisation, l’indépendance et la détermination de la procédure de désignation des animateurs de la centrale électorale de la RDC.

« Au-delà de l’intérêt de conserver le pouvoir, il y a une démocratie à consolider…la CENI étant un organe d’arbitrage électoral, ne devrait pas être le reflet des rapports des forces politiques, d’où cette proposition de loi revient sur la dépolitisation de la CENI par la représentation paritaire reprenant la société civile, la majorité et l’opposition. La crédibilité des élections est également liée à l’indépendance des animateurs de la CENI. La loi Lutundula exclue des personnes impliquées dans les organisations politiques au cours des 5 dernières années. Souvent, on pèche dans le choix des animateurs. Ainsi, cette proposition de loi introduit le principe d’un calendrier et détermine la procédure de la désignation des animateurs par les composantes tout en manageant l’autonomie de chaque composante en préservant la transparence dans le déroulement du processus de sélection », a argumenté Delly Sesanga.

Christophe Lutundula, alors député national, avait déposé le 13 avril dernier au bureau de l’Assemblée nationale, sa proposition de loi organique modifiant et complétant la loi sur l’organisation et fonctionnement de la CENI.

A l’en croire, cette loi modifiée et complétée vise l’indépendance, la neutralité et l’impartialité dans le fonctionnement de la centrale électorale, en vue de mettre fin aux violences liées aux contestations post électorales.



Bon plan
Publié le 12.02.2021

RDC : Que faire ce Weekend de la Saint Valentin ?

Ce 14 février, la société BRASIMBA offre des espaces et des bons plans.  Elle  vous proposer  de très belles  soirée en amoureux. En couple ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut