Société › Actualité

RDC: le prix de taxi maintenu à 650 FC

Les taxis en République Démocratique du Congo

C’est ce qui ressort de la réunion tenue mardi 22 mai entre le ministre de l’économie et ses partenaires.

Après les revendications des chauffeurs de taxi lundi dernier, sur le prix de transport en commun, le ministre de l’économie Joseph Kapika Dikanku a tranché. Le prix du taxi est maintenu à 650 FC. La Banque Centrale du Congo (BCC) présente à cette rencontre, a promis de mettre en circulation les petites coupures de 50 FC, 100 FC et de 200FC pour faciliter la monnaie.

« Les coupures de 50, 100 et 200 francs congolais seront rendues disponibles dans les jours et semaines qui suivent. Ces billets seront disponibles dans les banques commerciales et la BCC a estimé qu’il était nécessaire d’ouvrir un guichet pour ces petites coupures. En d’autres termes, je voulais dire que ce problème est déjà résolu » a déclaré Antoine Mulamba, directeur de la Trésorerie de la BCC.

Le président de l’Association des chauffeurs du Congo Jean Mutombo, a salué la décision de la BCC de mettre en circulation ces petites coupures. Il invite à cet effet, les conducteurs de Taxi et bus à respecter la nouvelle tarification fixée par les autorités.

«Nous invitons les chauffeurs à se référer uniquement aux prix fixés par l’hôtel de ville. Il est normal de faire des revendications mais c’est inacceptable de détruire les véhicules de l’Etat, des transporteurs publics ou encore des voitures des privés. Les solutions sont déjà trouvées au niveau de la ville et nous saluons également la décision de la BCC pour l’injection de ces petites coupure », a-t-il indiqué.

Rappelons que la ville de Kinshasa a connu entre lundi 21et mardi 22 mai 2018 un trafic routier très réduit en ce qui concerne le transport en commun. Une situation causée par la grève des chauffeurs de taxis qui protestaient contre la hausse du prix du transport en commun.

À LA UNE
Retour en haut