Société › Actualité

RDC : plus de 33.000 familles ont fui les éléphants en divagation dans la province de Haut-Lomami

Les déplaces congolais
Les déplaces congolais

Dans son rapport du 20 février dernier, le bureau des humanitaires de Nations unies, signale qu’environs 33000 ménages ont quitté leurs habitations entre septembre 2019 et janvier 2019 à cause des éléphants en divagation.

Il s’agit notamment des territoires de Bukama, Kamina et Malemba Nkulu qui sont touchés par ces vagues de déplacements massifs qui pourraient plonger la province de Haut Lomami dans une nouvelle crise humanitaire, indique OCHA.

Le rapport parle aussi de 55.324 hectares des champs d’arachides, de manioc et de haricot qui ont été détruits, plus de 73 760 enfants de 6 à 11 ans ne vont plus à l’école. Les humanitaires craignent le manque d’accès à une alimentation équilibrée et suffisante, ainsi que la perte de production agricole.

Le territoire de Malemba Nkulu situé dans le Haut Lomami, l’un des foyers de ces déplacements massifs, est classé en phase 3, une phase de crise de moyens d’existence sur une échelle de 5 phases, selon les résultats de l’analyse du cadre intégré de classification de la sécurité alimentaire, et ces fuites à cause des éléphants ne font qu’empirer la situation, conclut OCHA.

Video
À LA UNE
Retour en haut