International › ACP

RDC: Ne Mwanda veut un poste au sein du prochain gouvernement

Ne Mwanda Nsemi

Le leader du parti politique « Bundu Dia Mayala », Zacharie Badiengila dit Ne Mwanda Nsemi ,a fait part, lundi, au Premier ministre Jean-Michel  Sama Lukonde, de son intention de faire partie de la prochaine équipe gouvernementale après les échanges qu’il a eus avec ce dernier , dans le cadre des consultations des forces politiques et sociales.

«J’ai parlé avec le Premier ministre de la formation du gouvernement. Je lui ai dit notre intention de faire partie de ce gouvernement moi et mon parti parce que la dictature qui a gangrené ce pays et  combattu la liberté de pensée et d’opinion pendant 19 ans a été beaucoup combattu par l’UDPS et par mon parti. Maintenant qu’on tend vers la formation d’un nouveau gouvernement, il était tout à fait normal que nous venions voir le Premier ministre pour lui en parler de vive voix, de notre intention de faire partie de son gouvernement », a-t-il dit devant la presse.

Par ailleurs, a-t-il  également rappelé, l’actuel Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde fut son collègue député national. « Le Premier ministre est un ancien collègue député national avec qui nous avons été à l’Assemblée nationale en 2006 ; nous nous connaissons depuis longtemps », a-t-il lancé.

Ne Mwanda Nsemi était à la tête de la délégation des membres de  son parti « Bundu Dia Mayala ».

L’Union sacrée doit conduire le pays à des réformes, selon G13

L’Union Sacrée ne doit pas se reposer sur le partage « équitable et équilibré du pouvoir » mais elle doit plutôt conduire le pays à des réformes, a déclaré au nom du groupe 13 (G13),  le député Delly Sesanga, à l’issue des échanges qu’il a eus lundi, avec le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge dans le cadre des consultations en vue de la formation prochaine du gouvernement.

« D’abord, j’aimerai bien rappeler que le G13 a été l’Union sacrée avant la lettre. Néanmoins le G13 demeure la lettre et l’esprit de ce que devrait être l’Union Sacrée, c’est-à-dire ici ce sont les réformes, ce n’est pas l’euphorie du partage équitable équilibré du pouvoir parce que la réussite de l’Union Sacrée est conditionnée par la conduite des réformes économiques, fiscales, en vue de passer le gap de 4 milliards USD que l’on arrive plus à dépasser. Si on ne dépasse pas ce gap-là, il n’y a rien d’important qu’on puisse faire dans ce pays », a dit Delly Sesanga à l’issue de l’audience avec le Premier ministre.

Le G13 recommande notamment la confiance et le consensus pour réussir les réformes.

« Il y a ensuite l’attente des réformes institutionnelles et électorales qui nous ont pris du temps et ont déchiré le pays et enfin il y a des réformes essentielles à conduire dans le domaine de la sécurité et de la paix dans notre pays qui est endeuillée depuis de très longues années. Nous disons donc que le code sous lequel le gouvernement doit fonctionner ce sont les 3 C (Confiance de la population par la capacité à conduire des réformes, la Crédibilité du gouvernement à la capacité de démarrer immédiatement ces réformes mais aussi le mot maître du G13 à savoir : le Consensus sur ces réformes pour qu’elles soient une réussite et une efficacité de l’action de nos pouvoirs publics », a expliqué Sesanga.



Bon plan
Publié le 12.02.2021

RDC : Que faire ce Weekend de la Saint Valentin ?

Ce 14 février, la société BRASIMBA offre des espaces et des bons plans.  Elle  vous proposer  de très belles  soirée en amoureux. En couple ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut