Politique › Justice

RDC : un mandat d’arrêt international lancé contre Moïse Katumbi

Moïse Katumbi

Le gouvernement congolais  annonce avoir émis un mandat d’arrêt international contre Moïse Katumbi.

L’annonce a été faite ce jeudi 16 août par un membre du gouvernement au cours d’un point de presse du Front Commun pour le Congo (FCC) tenu à Kinshasa. Selon le gouvernement, ce mandat d’arrêt international a déjà été transmis à plusieurs pays africains et européens.

D’après le pouvoir de Kinshasa, Katumbi ne s’était jamais rendu au service de migration congolais de Kasumbalesa, se limitant du côté zambien de la frontière, l’opposant congolais s’était livré à un  « show politique » selon le gouvernement.

Le gouvernement justifie le déploiement des forces de sécurité à Kasumbalesa, frontalière avec la Zambie, en soulignant que, c’est pour arrêter Katumbi au cas où il foulerait le sol congolais car un mandant avait déjà été mis contre lui par la justice dans une affaire de spoliation immobilière.

Rappelons tout de même qu’après deux ans d’exil, Katumbi avait décidé de rentrer au pays pour déposer sa candidature à la magistrature du 23 décembre 2018.
Selon lui, il en fût empêché car son avion n’avait pas pu obtenir les autorisations nécessaires.
Pas plus qu’il n’a été autorisé à franchir la frontière congolaise.

À LA UNE
Retour en haut