Politique › Partis politiques

RDC: Lisanga Bonganga accuse l’UDPS de vouloir imposer son candidat à la présidence de la CENI

Lisanga Bonganga
L’ancien ministre Lisanga Bonganga, s’indigne de dérives observées dans la désignation du nouveau président  de la commission électorale nationale indépendante (CENI).

 

La dynamique pour une sortie de crise, (DYSOC) de Lisanga Bonga, a dans  une déclaration faite à Kinshasa, révèle que «  le président Félix Tshisekedi s’obstine à mettre en place sa CENI, présidée par une personnalité à la nationalité congolaise douteuse et contestée à tous égards, pour organiser des élections, en vue d’assurer la proclamation provisoire de sa victoire en 2023, dont l’entérinement définitif se fera par une Cour Constitutionnelle, déjà acquise à sa cause ».

Pour ce qui concerne la Commission paritaire mise en place par l’Assemblée Nationale, la DYSOC estime que cette commission vise à se substituer à la composante Confessions religieuses, afin de désigner un représentant au poste de Président du Bureau de la centrale électorale.

Pour cette formation politique proche de Lamuka l’aille Fayulu,  cette commission est non seulement sans objet, mais aussi elle est tout simplement un mort-né.

À cet effet, la DYSOC décide de s’arranger derrière la position du présidium de Lamuka, qui lance un vibrant appel pour la mobilisation générale de toutes les forces politiques et sociales acquises au changement, pour bloquer les blocages érigés sur le chemin devant conduire le peuple congolais à des élections inclusives, transparentes et crédibles en 2023.

 



Bon plan
Publié le 12.02.2021

RDC : Que faire ce Weekend de la Saint Valentin ?

Ce 14 février, la société BRASIMBA offre des espaces et des bons plans.  Elle  vous proposer  de très belles  soirée en amoureux. En couple ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut