Politique › Partis politiques

RDC : l’identification de la nouvelle majorité parlementaire : le FCC dénonce la violation de la constitution

Les cadres du FCC

Le regroupement politique du Sénateur Joseph Kabila, le Front Commun pour le Congo (FCC), s’est exprimé sur l’Inconstitutionnalité de la désignation, par Félix Tshisekedi, d’un informateur en vue d’identifier en 2021, une nouvelle majorité parlementaire.

Pour la famille politique de l’ancien chef de l’Etat Joseph Kabia, la situation actuelle est une volonté maintes fois exprimé par Félix Tshisekedi, voulant dès le départ de l’aventure, débaucher intentionnellement les députés nationaux du FCC pour une création d’une majorité qui n’aura aucune relation avec Joseph Kabila.

Le FCC rappelle que,  selon l’article 78 de la constitution, la nomination d’une majorité parlementaire n’est pas un pouvoir absolu d’un président de la République.

Cet article convie cette responsable au deux responsables de l’exécutif, notamment le Premier ministre issue d’une majorité parlementaire, ainsi que le président de la République.

Étant donné que l’actuelle majorité parlementaire est déjà identifiée, constatée et consacrée dès l’entame de la législature 2019 -2023, le FCC dit par conséquent, que le président de la République est dans une posture inconstitutionnelle et n’a aucun droit de nommé un informateur alors que cette législative est en cours.

La famille politique de joseph Kabila,  a déclaré détenir des documents attestant jusqu’à présent que la majorité parlementaire est la leur selon la constitution

 



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut