Politique › Justice

RDC: « les policiers qui avaient tiré en l’air pour réclamer leurs salaires vont être sanctionnés » (F.Tshisekedi)

https://www.journaldekinshasa.com/wp-content/uploads/2019/03/KODO.jpg
PNC

Félix Tshisekedi a instruit l’Auditeur Général des FARDC pour les policiers qui avaient tiré en l’air dans certaines régions du pays soient interpellés et traduits en justice, « en vue des sanctions exemplaires, pour dissipation des munitions de guerre, violations des consignes et révoltes militaires ».

Dans un communiqué signé par Vital Kamerhe, Félix Tshisekedi en sa qualité de comandant suprême des Forces armées tient « à affirmer qu’il ne tolèrera aucun acte d’indiscipline et condamne fermement l’attitude de certains policiers qui se sont permis de tirer des coups de feu pour réclamer le paiement de leur solde semant ainsi la panique au sein de la population et dissipant, sans raison, des munitions de guerre ».

Le même document renseigne que le chef de l’Etat a instruit les ministres concernés et le Chefs d’Etat-major Général des Fardc pour que soit accéléré le processus de bancarisation de nouveaux éléments déployés en recomplètement des effectifs des régiments engagés dans les opérations. Il rapporte également que la somme relative à la solde éditions décembre 2018 et janvier 2019 est déjà disponible dans les banques. Ainsi que la paie interviendra dès la semaine prochaine manuellement sur base des listings. Les primes de combat, le fonds ainsi que les fonds de ménages seront également payés dans le même  délai.

Félix Tshisekedi met également en garde tout individu militaire ou non, qui, volontairement perturberait la paie des militaires ou des policiers : « Ils seront déférés devant les juridictions militaires pour incitation des militaires et policiers à commettre des actes contraires au devoir ou à la discipline. »



À LA UNE
Retour en haut