Eco et Business › Agro-industrie

RDC : les entrepreneurs agricoles ont fait part au ministre de l’agriculture des difficultés fiscales

Fédération des entreprises du Congo

Jean Joseph Kasonga Ministre de l’Agriculture, a reçu en audience une délégation de la Fédération des entreprises du Congo (FEC) conduite par son directeur délégué Kimona Bononge, pour présenter les difficultés que connaissent les opérateurs économiques.

Le ministre de l’agriculture a été pendant des années membre  du conseil d’administration de la FEC et maîtrise donc les problèmes que connaissent les hommes d’affaires de ce secteur.

« Si nous sommes venus le voir, c’est pour lui exposer les problèmes que connaissent les opérateurs économiques qui travaillent dans le secteur agricole. L’agriculture est le secteur qui emploie beaucoup plus de travailleurs que d’autres secteurs, même le secteur minier n’emploie pas autant de travailleurs. Or le secteur agricole aujourd’hui est pratiquement négligé à cause d’une parafiscalité asphyxiante pour les gens qui vont à l’intérieur du pays. Parce qu’on ne fait pas l’agriculture à côté du coin de la rue. On va parfois à des milliers de kilomètres, avec les démembrements des provinces, les taxes sont accumulées et ces entreprises sont asphyxiées. Nous sommes venus lui remettre un document, il y a un autre que nous allons lui remettre après avec toutes les taxes qui frappent le secteur agricole. Parce que chaque fois qu’on veut avoir des recettes au niveau de l’Etat, on frappe les opérateurs économiques du secteur agricole », a déclaré Kimona Bononge au sortir de l’audience.

Rappelons que, la redynamisation de l’agriculture vivrière, industrielle et pérenne et la consolidation de la base industrielle en favorisant une plus large transformation locale des produits agricoles et miniers ainsi que l’implantation des parcs agro-industrielle et des zones économiques spéciales pour diversifier l’économie, sont les missions que s’est assigné le gouvernement, selon les propos du premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba  lors de son discours programme du gouvernement à l’assemblée nationale.

 



À LA UNE
Retour en haut