Eco et Business › Finance

RDC : « les décisions de l’IGF dégradent l’ambiance du travail au sein des entreprises publiques » (André Atundu)

André Alain Atundu
André Alain Atundu,  Président du Conseil d’administration de la SNEL, révèle quelques irrégularités dans le fonctionnement de l’Inspection général des finances (IGF). Ce haut cadre du front Commun pour le Congo (FCC), l’a fait savoir au cours d’une conférence de presse tenue dimanche 20 juin  dernier à Kinshasa.

« L’ordre des missions des inspecteurs de finances, notamment s’assurer de la régularité de l’opportunité des affectations des ressources financières, s’assurer de la comptabilisation exhaustive des recettes réalisées avec gel des dépenses liées à l’exploitation courante de la société bloque le fonctionnement harmonieux des entreprises », a-t-il déploré.

Il souligne une situation paradoxale où les contrôleurs deviennent juges et parties. « Les décisions de l’IGF détériorent l’ambiance du travail en créant une atmosphère malsaine et mettent l’État congolais en porte-à-faux avec ses propres lois et celles de l’OHADA en l’absence d’un soubassement juridique », a-t-il fait savoir.

Le PCA de la Société nationale d’électricité appelle le président de la République, le chef du gouvernement et les Ministres concernés à « arrêter la furie destructrice de l’IGF en suspendant sa mission et en rétablissant les mandataires dans leurs droits ».

S’agissant  de ses avantages et rémunération, Alain André Atundu précise que tout est fixé par le Conseil d’administration.

 



Bon plan
Publié le 12.02.2021

RDC : Que faire ce Weekend de la Saint Valentin ?

Ce 14 février, la société BRASIMBA offre des espaces et des bons plans.  Elle  vous proposer  de très belles  soirée en amoureux. En couple ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut