Eco et Business › L'Eco en +

RDC : le gouvernement Ilunga face à ses trois défis de la gestion budgétaire

Sylvestre Ilunga et son équipe

Sylvestre Ilunga est appelé à relever trois principaux défis dans la gestion des finances publiques. Ils portent sur la transparence budgétaire, la redevabilité et la participation citoyenne.

Malgré l’amélioration de son score de 4 points, soit de 29 à 33 sur 117 états classés dans l’Indice du budget ouvert (IBO) 2019, la Rd Congo devrait redoubler d’efforts pour appliquer les meilleures pratiques budgétaires.

Si par la transparence, il est question d’améliorer les mécanismes de publication de l’information budgétaire, la participation citoyenne de la population oblige le Gouvernement à impliquer le peuple dans toutes les étapes de la gestion budgétaire alors que la redevabilité contraint les gouvernants à s’acquitter de leur devoir de rendre compte de la gestion des deniers publics.

Sur la base des résultats de l’Enquête IBO 2019, le Réseau gouvernance économique et démocratie (REGED), en synergie avec d’autres organisations de la société civile du pays, compte poursuivre ses plaidoyers auprès du Gouvernement.

Un plaidoyer qui vise à l’encourager à améliorer davantage la transparence budgétaire et ainsi l’amener à rendre plus opérationnel, dans la législation, dans la réglementation et dans les pratiques, les meilleurs principes de la transparence budgétaire et des pratiques responsables de formulation ou d’élaboration du budget.

Cette action de plaidoyer devrait également aboutir au renforcement de la collaboration avec le Parlement et la Cour des Comptes dans la défense des dispositions constitutionnelles, légales et réglementaires régissant leurs attributions dans le processus budgétaire et dans le renforcement du respect de leurs engagements envers la population et la société civile.

A cela s’ajoute la nécessité de collaborer avec les médias, dans l’amélioration de la qualité de leur couverture du processus budgétaire et en leur assurant une formation ciblée, en la matière, et des informations opportunes.

« En 2019, la RDC a augmenté la disponibilité des informations budgétaires. Il s’agit de l’augmentation des informations fournies dans le Projet de budget de l’exécutif. Cependant, le pays a réduit la disponibilité des informations budgétaires de rapport préalable au budget et le budget des citoyens étant non publié en ligne dans les délais et la réduction des informations fournies dans le Budget approuvé », a déclaré le Bishop Abraham Djamba, chercheur -pays, le directeur exécutif du REGED lors de la présentation de ces résultats.

Dans son intervention, le coordonnateur adjoint de COREF, Baby Vangu a estimé que le Gouvernement devrait fournir beaucoup d’efforts à travers les ministères et institutions chargés d’améliorer les insuffisances constatées en matière de transparence, de redevabilité et de participation citoyenne au processus budgétaire.

Car, soutient – il, la finalité de ce programme est d’accompagner le pays à se conformer aux standards internationaux en matière de transparence dans la gestion des finances publiques.

En rappel, les résultats de l’Enquête sur le budget ouvert sont publiés et divulgués au cours de plusieurs événements, appelés « Lancements », avec la participation des médias, d’abord au niveau mondial, puis aux niveaux régional et national, en présence des autorités gouvernementales et du public.

En Rd Congo, ce lancement des résultats de 2019 est intervenu le 11 mai dernier sous le thème : « dialogue pour l’amélioration de la transparence budgétaire. »

L’EBO est l’un des précieux instruments de rapprochement entre les gouvernés et les gouvernants d’une part, et, d’autre part entre le Gouvernement et la Communauté des partenaires au développement.

Les résultats de l’Enquête sont devenus la référence pour évaluer la transparence budgétaire de l’Etat, tel est le cas, par exemple, du rapport PEFA 2012 sur la gestion des finances publiques de la RDC.

Source: ZOOM-ECO

 



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut