Opinions › Idées

RDC : le député Gratien Iracan accuse FCC et CACH de bloquer le fonctionnement de la chambre basse

Gratien Iracan

Le député Gratien Iracan déplore la « passivité » qu’il a constatée dans le fonctionnement de l’assemblée nationale au cours de la session ordinaire clôturée le 15 juin dernier. Il charge la coalition FCC-CACH d’être à la base de « l’oisiveté » car le gouvernement n’est pas mis en place malgré la nomination d’un premier ministre.

« Parce que la coalition CACH-FCC n’a pas pu avancer rapidement, nous avons enregistré un retard considérable. On a nommé un nouveau premier ministre. Mais ce dernier depuis qu’il est nommé ça fait combien de temps ? Pourquoi il n’est pas investi ? Vous trouvez des irrégularités où l’ancien premier ministre qui a déjà déposé sa démission continue de signer. Ce sont des problèmes que nous devons évoquer et qui ne doivent pas continuer. C’est normal qu’il y ait une coalition CACH-FCC, mais cette coalition doit se mettre en ordre vis-à-vis du peuple congolais pour que tout se passe normalement », a déclaré l’élu de la ville de Bunia (Ituri) au cours d’une conférence de presse mardi au Palais du Peuple.

La session ordinaire qui s’est achevée a servi uniquement à mettre en place le bureau de l’assemblée nationale et les groupes parlementaires. Plusieurs questions d’intérêt national n’ont pas été traitées.

« J’ai même initié une question orale avec débat sur l’insécurité à l’Est, mais il n’y a pas un répondant », a déploré M. Iracan.

Dans son discours de clôture de la session, Jeanine Mabunda, présidente de la chambre basse avait formulé le vœu de voir le gouvernement être mis en place avant le 30 juin afin d’être investi au cours d’une session extraordinaire.

 

Video

Vos paris sportifs
1xbet
Zapping CAN 2019
À LA UNE
Retour en haut