Politique › Actualité

RDC : l’arrestation de Vital Kamerhe, la coalition Cach au bord de l’implosion

Vital Kamerhe et Félix Tshisekedi

Le Cap pour le Changement (CACH), est au bord de l’implosion. La goutte qui a fait déborder le vase, c’est  l’arrestation, hier mercredi 8 avril, de Vital Kamerhe.

Le Directeur de cabinet du chef de l’Etat et leader de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC), qui a été auditionné par le Procureur général près la Cour d’appel de Matete. Au terme de cette audition, a été placé sous mandat d’arrêt provisoire à la prison.

Selon une source judiciaire, le leader de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC) serait soupçonné de malversation financière dans la gestion des fonds mobilisés pour « les 100 jours du Président de la république’ ».

En acceptant de se rendre au Parquet hier à la 4ème rue de Limete, Vital Kamerhe était loin d’imaginer qu’il allait passer sa nuit dans les geôles de Makala. Pour vices de forme, la première invitation du Procureur Général Kisula Betika Yeye le convoquait, deux jours plus tôt, à une audition fixée dans le passé : le 6 mars 2020. Bien entendu, le Directeur de cabinet du chef de l’Etat a dû tempérer ses élans, en s’abstenant de répondre à ce rendez-vous… jusqu’à ce que le Procureur Général près la Cour d’appel de Matete a fini par rectifier l’erreur, en adressant à l’allié de Félix Tshisekedi un courrier fixant, cette fois, la date de l’audition au mercredi 8 avril à 13 heures.



Bon plan
Publié le 26.02.2020

Monument à la gloire des soldats congolais

C'est un mémorial érigé en l'honneur des soldats congolais. Il y a trois soldats représentés sur ce monument. Ce sont trois hommes de plus ou…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut